vendredi 20 novembre 2015

Paris métèque

« Une ville de liberté pour les différents hommes Des valises d’exilés, des juifs errants et des Roms Aux mémoires de pogroms, aux grimoirs raturés Aux chemins de Revan, aux sentiers de Crimée Caravanes d’apatrides, boat people caravelle. »

vendredi 17 juillet 2015

Boulgakov, Desrosiers et Vissotsky dans les étoiles

Je suis en train de lire un grand classique de la littérature russe. Mon père me l'a refilé en me disant que la scène du diable au théâtre lui faisait penser à Pierre Karl Péladeau. Il s'agit du Maître et Marguerite, de Mikhaïl Boulgakov.


Pouf, le diable fait pleuvoir des billets de banques du plafond.

Pouf! le diable distribue des manteaux luxueux gratuits au public.

Pouf! après le spectacle, les billets et les manteaux disparaissent.

Vous saisissez le lien avec PKP? Anywyay.

Ce qui est intéressant du bouquin c'est qu'il a été écrit par un écrivain traqué, victime de l'impitoyable censure soviétique. Qu'il aborde le milieu littéraire de l'époque: plein d'opportunistes, de profiteurs, de mesquins, de corrompus et de délateurs. Et qu'il met en vedette le diable et des sorcières nues!

Toujours est-il que ça m'a donné envie de réécouter l'album d'Yves DesrosiersVolodia, qui comprend 11 chansons du grand poête Vladimir Vissotsky. Vissotsky, un autre écorché de la noirceur bolchévique:
S'il est reconnu par les autorités soviétiques comme acteur, ses chansons ne seront jamais autorisées (car ne correspondant pas à la politique artistique communiste) et, par conséquent à quelques exceptions près, jamais enregistrées en URSS.
Écoutez l'interprétation de Desrosiers de la pièce Les Étoiles:


Comme un noyé j'ai accroché ma vie à une bête étoile.

Sisyphe



Le Sisyphe moderne ne grimpe plus les montagnes, une pierre sur le dos. Non. Il vote il travaille.

Un vidéoclip de Zéphyr Artillerie.

Court-métrage d’animation de marionnettes mettant en vedette la ville de Québec.

samedi 11 juillet 2015

Chant de boisson avec Zéphyr Artillerie

Zéphyr Artillerie à terminé sa prestation hier soir sur le parvis de l'église Saint-Jean-Baptiste avec une reprise d'Après-ma brosse, du grand fantaisiste Oscar Thiffaut. C'était dans le cadre du festival OFF.

Une valse de grand cru.
"Combien de fois j'ai eu l'corps plein d'bosses, après ma brosse"



A noter que Zéphyr est surement le seul groupe à reprendre des chansons de l'excellent Réal V. Benoit. La chanson "Ça peut pas marcher", est on-ne-peut-plus clair et limpide.
"J'aimerais faire suite avec une chanson qui explique pourquoi on est pauvre et pourquoi on va le rester"



Zéphyr a également chanté le "Marcherot". Une sorte de chanson à boire pour marins en colère.
"Il remplit sa caisse nous on remplit les bateaux"

samedi 4 juillet 2015

Michèle Richard en vedette à la Fête Arc-en-ciel!


La Fête Arc-en-ciel accueille cette année Michèle Richard!

Premièrement on leur dit bravo!

Deuxièmement on écoute ce grrrrrand succès francisé qui semble être devenu un hymne gai.


"J'ai besoin qu'on prenne mon corps et mon âme, qu'on me fasse très très mal!"
Et puis on se tape ce feu roulant de malaises!


"Michèle fait peur. Les artistes savent se placer au lit."
C'est triste mais Michèle fait toujours parler d'elle pour de mauvaises raisons. La dernière fois, c'était suite à cette spectaculaire interprétation d'un autre grand classique du rrrrrrrock à Belle et Bum!


Je répète: bravo bravo!

lundi 29 juin 2015

Bonjour la police 2015!



Bonjour la police version 2015? Une belle gang de musiciens de Québec, Charlie Foxtrot, Paul Cargnello et Webster ont repris le classique du groupe RBO. Mieux que l'original!
C'était une oeuvre nécessaire.

L'original de 1989:

lundi 8 juin 2015

Georges Cochon raconte ses souvenirs



Le 19 décembre 1957, Georges Cochon, âgé de 78 ans, raconte ses souvenirs à la radio, dans l’émission Les Rêves perdus d’Étienne Biery. En 1911, il était le charismatique animateur de l’Union syndicale des locataires, et inventa des pratiques d’action directe, fortement médiatisées, tout à fait novatrices.

mercredi 3 juin 2015

Raymond Lévesque chante les travailleurs


Voici un bien curieux disque sur lequel je viens de mettre les pattes.

En cet ère de l'économisme onaniste triomphant, il est bon de se souvenir d'une époque ou il y eut autre chose. Ou l'avenir était synonyme de liberté, pas de dettes-à-léguer-aux-enfants. Ou on osait rêver à un futur plus libre, moins aliénés.

En cette belle époque dis-je, on osait donner la parole aux syndicalistes. Et les artistes appuyaient leurs luttes avec enthousiasme. Certains, comme Jean Ferrat ou Dominique Grange, iront même chanter dans les usines en grève.

Voici un album de Raymond Lévesque. La dernière chanson, Solidarité, est précédée par un petit speech d'un syndicaliste. J'ignore c'est qui puisqu'il ne se présente pas et son nom est absent de la pochette de l'album. C'était sans doute un syndicaliste de la FTQ qui se passait de présentation à l'époque!

Raymond Lévesque est peut-être l'auteur québécois qui a le plus ouvertement prôné la violence populaire. Bozo les culottes est une sorte d'hommage au FLQ. Reggie Chartrand glorifie l'acte de "planter" un anglais à chaque refrain.

Raymond Lévesque prenait toujours le bord des petits contre les grands.

Oui, il y eut Quand les hommes vivront d'amour, inspiré par la guerre d'Algérie. Mais il y a autre chose. D'autres chansons moins connues.

Raymond Lévesque était peut-être le plus grand des anti-militaristes québécois.
"Les militaires sont le déshonneurs de l'humanité,
Leurs aventures sanglantes inutiles n'ont rien apportées à l'homme et ne l'ont surtout pas anoblis.
L'histoire s'est trompé de leur faire un triomphe, en chantant leurs louages.
Tous ces monuments rappelant leurs massacres sont des tombeaux, des charniers ou traînent la mémoire de ceux qui n'ont rien fait d'autres que de détruire la vie."
-Kommandantur
Artiste visionnaire, une chanson d'un album de 1965, Le fond du fleuve, prévoyait déjà les promoteurs "bons à riens" venant extraire le pétrole du Saint-Laurent, auquel s'oppose "Ti-Jean".

Son insupportable nationalisme est facilement éclipsé par son oeuvre pleine d'amour envers la classe populaire. Passons.

Raymond Lévesque ne peut plus chanter mais sa fille, Marie Marine, reprend le flambeau avec brio.

Téléchargez ça ici
Raymond_Lévesque_chante_les_travailleurs.zip

mercredi 7 janvier 2015

Ils avaient oublié la radio

Étonnante discussion, très touffue, sur la radio et les médias en général avec de grosses pointures de la radio française. L'auteure est Marie-Laurence Rancourt.

 

samedi 3 janvier 2015

Du Pain aux Oiseaux


Jean Yanne - Du Pain aux Oiseaux