lundi 21 mars 2016

L’histoire des esclaves noirs et amérindiens au Québec



« Québec n’est pas encore fondée qu’on a la présence d’un Noir ici au Canada », explique le rappeur et historien Aly Ndiaye, alias Webster. On connaît l’existence de ce « Noir inconnu » parce que sa mort a été consignée dans le journal d’un des premiers notables de la colonie. Son histoire et celle de plusieurs autres Noirs du 17e au 19e siècle restent méconnues. Webster fait ici connaître quelques-uns d’entre eux, comme Olivier Le Jeune, le premier Africain résident permanent, premier esclave et premier étudiant de la colonie. Les esclaves étaient surtout amérindiens, note le conférencier. Les Noirs étaient confinés au travail domestique et symbolisaient le prestige de leurs maîtres.

Conférence organisée par la Société historique de Québec et enregistrée au monastère des Sœurs de Saint-Joseph de Saint-Vallier à Québec le 9 février 2016.