dimanche 27 novembre 2016

Mon ami Fidel



À l'occasion de la mort du commandante, savourons cette bizarrerie du parolier et mauvais comédien Robert Charlebois.

En 1976, l'artiste plus connu pour avoir lancé une brasserie artisanale et fait dans la chanson pop décide de se fendre d'un hommage qu'on pourrait qualifier de stalinien à Fidel Castro.

On est bien au dela de la chansonnette naïve de Jean Ferrat. On est carrément dans l'adoration béate, imaginez, "Il faudrait 1000 Fidel pour affronter le millénaire".

La dernière fois que j'ai vu Charlebois dans un écran, c'était dans le fameux vidéo au manoir en carton-pâte de la famille Desmarais

4 commentaires:

Jules a dit…

Ouarf ! Merci François, j'avais oublié cette scie datant de ma jeunesse.
À mon avis l'ami Charlebois avait plutôt fumé la moquette parce que comme stalinien, il se serait fait purger en vitesse !

Jules a dit…

Mais c'est vrai qu'il fait peine à voir, l'artiste, au milieu de ce gala dégoulinant.
En tout cas, grand merci pour le film de Falardeau qui n'a pas pris une ride.

Francois a dit…

Salut Jules!

Jette un oeil attentif au film. Il s'agit en fait d'un film de 2012, un authentique film tourné dans le manoir de Sagard, mais avec le son du film de Falardeau.

Falardeau avait tourné son film au Beaver club si je ne m'abuse. La version de 2012 se trouve plutôt à Sagard, dans la famille de Desmarais, un grand pote à Sarkozy. A mon souvenir ça avait été tourné à l'occasion de l'anniversaire de la madame ressemblant à un gateau aux bleuets.

Le vidéo de Sagard avait fait scandale quand c'était sortit il y a quelques années. On y retrouve tout un gratin. L'auteur Luc Plamondon, l'ex-premier ministre Jean Charest, l'ex-premier ministre canadien Mulroney, Jean Chrétien, le chanteur Marc Hervieux et bien d'autres. Charlebois apparait à 7:10.

C'est un party privé d'ultras-riches et de parvenus. La trame sonore du Temps des bouffons est parfaite.

Jules a dit…

Tu as raison, ce pamphlet est tellement beau que j'en ai oublié que ce n'était pas là les images du Beaver Club.
J'aurais dû piger dès l'absence des cornemuse au début.
Amitiés.